Sélectionner une page

La business intelligence est un vrai accélérateur de la transformation digitale des entreprises !

par | 10 juin 2020 | Pilotage

Pilotage BI

Les outils de Business Intelligence, aussi nombreux que perfectionnés, sont aujourd’hui de véritables assistants du quotidien en matière d’aide à la décision. Une fois le déploiement réalisés, les données s’accumulent progressivement pour offrir aux utilisateurs des informations pratiques qui vont contribuer à améliorer tous les processus de l’entreprise. Malgré tout, la situation est loin de s’être généralisée dans toutes les entreprises : engoncées dans leurs habitudes ou dans une multitude de projets de transformation qui n’avancent pas, de nombreuses organisations restent sur des positions historiques et retardent le changement. Le passage vers les solutions de Business Intelligence est désormais pourtant un facteur de réussite dans bien des situations.

La Business Intelligence, une multitude d’outils au service de la prise de décision

Composée de nombreux outils et solutions, la business intelligence est aujourd’hui au cœur des enjeux de l’entreprise. Elle permet de puiser dans toutes les sources de données utiles puis de les agréger pour aider chaque utilisateur à prendre des décisions plus “éclairées”. Grâce aux nouvelles restitutions en mode “Data visualisations”, les analyses sont plus claires et plus dynamiques. Elles génèrent des tableaux de bord intelligents et personnalisables, dans lesquels chacun peut puiser des informations pour piloter son activité. Grâce au partage de données, ces outils valorisent l’aspect collaboratif et les process transverses, exploitant les synergies entre les métiers de l’entreprise.

Exploitant le Cloud et l’offre pléthorique d’applications compatibles, les outils de BI actuels ne posent par ailleurs plus de problèmes de compatibilité : ils accueillent sans difficulté les informations venues des logiciels métier les plus divers. Ils sont ensuite capables de les centraliser avec un minimum d’assistance humaine. A l’heure du cross canal, cela permet de recroiser l’information à la perfection et de dégager des indications précieuses pour mieux comprendre le client et s’adresser à lui de manière plus personnalisée et donc plus pertinente. Bien souvent, la BI permet d’améliorer la conversion et la satisfaction, mais aussi de booster la fidélisation client grâce à des démarches de suivi pertinentes et des relances parfaitement timées. Le bénéfice est donc évident. Par ailleurs, l’implémentation de ces solutions est assez simple sur le plan technique : elle représente donc en principe un allègement de la charge de travail de chaque département de l’entreprise.

Les obstacles rencontrés par les entreprises

Pourtant, dans les faits, la mise en œuvre de ces solutions est souvent freinée. Les raisons sont multiples, et plus souvent psychologiques que techniques. Le facteur humain en premier lieu, est souvent à l’origine des échecs d’implémentation.

La difficulté à évaluer les bénéfices

Sur le plan du gain de temps comme de la rentabilité, les entreprises ont parfois des difficultés à voir quels avantages leur offriront les solutions de Business Intelligence. L’implémentation de celles-ci prend au démarrage un temps qui peut paraître superflu, et les bienfaits sur l’activité sont parfois compliqués à cerner. Pourtant, l’automatisation des tâches et l’aide intelligente à la prise de décision permettent une prise de recul bienvenue, forcément bénéfique sur l’activité à terme. La richesse des informations obtenues via un outil BI apporte également une meilleure compréhension et de nouvelles perspectives. Ces éléments ne sont pas toujours quantifiables mais ont assurément un effet positif.

Des structures internes souvent rigides

Bien que nombre d’entre elles ait entamé leur transition digitale, les structures peinent à adopter une vision réellement transverse de leur activité. Beaucoup de dirigeants ont encore tendance à cloisonner les métiers, craignant que le partage de données n’apporte plus de confusion à la lecture de l’activité. Mais contrairement à cette idée reçue, ce partage peut faire considérablement progresser l’ensemble de l’entreprise. Une vérité difficile à prouver, et que certaines structures n’acceptent que très tardivement, alors que la transition devient inévitable.

Un travail conjoint des DSI et des responsables métiers

Peu impliqués dans les projets de business intelligence mis en œuvre dans les entreprises, les directeurs des systèmes d’information sont pourtant des intervenants clés pouvant faire progresser l’ensemble de la mise en œuvre et coordonner l’implémentation des nouvelles solutions BI et la qualité des services informatiques internes. Cependant, c’est souvent au niveau managérial seul que sont prises les décisions concernant la business intelligence. Un choix qui peut sembler pertinent mais n’implique pas toutes les parties concernées et finit donc par faire avorter le projet.

Une prise de conscience à tous les niveaux

La mise en place de solutions de business intelligence est essentiellement soumise au facteur humain. Dans ce domaine, le secret est tout d’abord une bonne communication : il est donc essentiel que les dirigeants sachent valoriser l’opération et impliquer chaque intervenant lors de la transition vers la ou les nouvelle(s) solution(s).

Les outils de business intelligence sont donc le fer de lance de la transformation digitale : ils agrègent le meilleur des données fournies en un temps record, offrant ainsi plus de recul sur l’activité : stocks, commandes, optimisation du parcours d’achat entre autres, sont plus simples à anticiper. Le résultat : une prévision budgétaire plus nette et un suivi rassurant tout au long des projets. Le bénéfice est donc certain, à la fois pour les métiers et pour les décideurs au plus haut niveau. Une fois passée la réticence à changer d’habitudes, les solutions de Business Intelligence convainquent sans effort les structures qui les adoptent. Amorcer la transition rapidement, c’est s’assurer de garder une longueur d’avance et de bien gérer sa transformation digitale.

Ces contenus pourraient également vous intéresser

La gestion des contrats NEC et FIDIC dans les projets de construction

La gestion des contrats NEC et FIDIC dans les projets de construction

Les contrats complexes encadrant les grands projets, notamment de construction, représentent un sujet à part entière et donnent lieu à de nombreux enjeux. De leur exhaustivité jusqu’au contrôle scrupuleux de leur respect par toutes les parties impliquées, les écueils...

À propos

Nous partageons des conseils et bonnes pratiques pour améliorer l’utilisation du numérique, et plus particulièrement des applications et logiciels, en entreprise.